Conseils pour apprendre le coran (4/8)

بسم الله الرحمن الرحيم

tafsir

Conseils pour apprendre le coran (4/8)

Troisième Règle

Spécifier une limite quotidienne pour la mémorisation

« Il est nécessaire pour celui qui désire mémoriser le Qur’an qu’il mette lui-même une limite quotidienne pour la mémorisation.

Un certain nombre de verset par exemple, peut-être une page ou deux pages ou même un huitième d’un juz (un trentième du Qur’an).

Donc il commence, après avoir corrigé sa récitation et définit sa limite quotidienne, à apprendre par répétition fréquente. Il est aussi nécessaire que cette répétition soit faite mélodieusement pour d’une part suivre la sunna et d’autre part pour que cette mémorisation soit ferme et forte.

La récitation mélodieuse est agréable à l’écoute et aide aussi dans la mémorisation.

En outre, la langue reviendra à un ton spécifique (de voix) et suite à cela, il deviendra familier avec n’importe quelle erreur chaque fois que l’équilibre dans la récitation et le ton familier deviendra désordonné.

Le lecteur saura que sa langue ne lui obéira pas quand il fait une erreur et que si le ton est faux, sa mémorisation lui reviendra.

Tout ceci,  parce que la récitation du Qur’an et l’embellissement avec la voix est quelque chose qui a été commandé.

Il n’est pas permis de s’opposer à cet ordre en raison de la parole du messager (salallahu ‘alayhi wa sallam) :

« Quiconque n’orne pas le Qur’an (en le récitant mélodieusement) n’est pas des nôtres. »

[Al-Bukhari]

Quatrième Règle

Ne pas dépasser sa limite quotidienne jusqu’à avoir perfectionné sa mémorisation

Il n’est pas permis à celui qui apprend le Qur’an de passer à une nouvelle partie du Qur’an, jusqu’à ce qu’il perfectionne la mémorisation de sa limite précédente.

Pour que ce qu’il apprend soit fermement établi dans son esprit.

Il n’y a aucun doute que parmi les choses qui facilitent la mémorisation est de réciter ce qu’il a appris à chaque heure du jour et de la nuit.

En le récitant dans les prières silencieuses et s’il est imam, dans les prières à voix haute.

Aussi dans les prières surérogatoires (nawafil) et dans les temps où on attend les prières obligatoires. Par cette méthode, le mémorisation deviendra beaucoup aisée.

De cette façon il est possible à une personne de le pratiquer même s’il est occupé par d’autres choses ou qu’il n’a pas de temps spécifique pour mémoriser le Qur’an.

Ainsi, la nuit n’arrivera pas sans que ces versets soient mémorisés et fermement établis dans son esprit.

Et si quelque chose l’a occupé, il ne doit pas aller à la partie suivante du Qur’an, plutôt il doit continuer le deuxième jour sur ce qu’il a commencé le jour d’avant, jusqu’à ce que la mémorisation soit perfectionnée. »

troid.org
Extrait du livre Al-Qawa’id adh-Dhahabiya lil-hifdhil-Quran il-Adhim
copié de salafs.com puis 3ilm char3i

Une réflexion sur “Conseils pour apprendre le coran (4/8)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s