« La langue arabe représente une des forces de la communauté musulmane »

« La langue arabe représente une des forces de la communauté musulmane »

La langue arabe représente une des forces de la communauté musulmane, et il n’est pas possible pour cette communauté de s’en dissoudre, d’autant plus que son apprentissage est une obligation pour tout musulman, car elle est au service de la religion dans la mesure où l’homme ne peut parvenir à comprendre véritablement sa religion si ce n’est à travers cette langue.

On cite parmi les règles en jurisprudence :

« Tout ce qui est primordial pour effectuer une obligation devient lui-même obligatoire. »

Et la bonne compréhension de notre religion ne peut se faire qu’en apprenant la langue arabe, donc son apprentissage incombe à chaque musulman, c’est pourquoi le prophète (صلى الله عليه وسلم) portait une immense importance à cela, à tel point que lorsqu’il entendait un homme se tromper dans la prononciation il disait :

« Corrigez votre frère. » (« Kanz el oummal », hadith 2809) et dans une autre version il dit : « Il s’est certes égaré. »

Quant à Omar ibn al Khattab, qu’Allah l’agrée, il ordonnait à ses disciples d’apprendre la langue arabe comme il leur ordonnait d’apprendre les règles de l’héritage, en effet il disait :

« Apprenez l’arabe, elle fait certes parti de votre religion, apprenez les règles de l’héritage, il fait certes parti de votre religion ! »

Il fit même précéder l’apprentissage de l’arabe avant celui des règles de l’héritage car il savait l’immense bienfait que renferme la langue arabe pour la compréhension de la religion et du fiqh.

Il a été rapporté de lui également, qu’Allah l’agrée, qu’il veillait à la bonne prononciation de langue arabe car c’est ainsi qu’a été révélé le Coran et c’est le moyen de le comprendre de façon correcte, et d’analyser ses règles et lois ; et lorsque Houssay Abi el Hour (dans une autre version il s’agissait d’Abou Moussa al ach’ari) envoya une lettre à Omar dans laquelle il fit une erreur grammaticale,

Omar lui répondit et écrivit ceci :

« Frappe ta lettre avec un fouet ! » (« Al bayan wa attabyine » page 137)

Quant à Al Hassan ibn Abi Al Hassan, qui était un tâbi’i ( la génération qui suit celle des compagnons) lorsque sa langue fourchait dans la langue arabe il répétait : « astaghfirouLlah », on l’interrogea alors sur sa parole, il répondit :

« Quiconque se trompe dans celle-ci (c’est à dire dans la langue arabe) a certes démenti les arabes, et quiconque dément les arabes a certainement commis une chose blâmable, et Allah Le Très Haut dit

(Quiconque agit mal ou fait du tort à lui-même, puis aussitôt implore d’Allah le pardon, trouvera Allah Pardonneur et Miséricordieux.) (sourate an-nissa :110)
(….)

L’imam Ach chafi’i -qu’Allah lui fasse miséricorde- discutait à propos des innovations, quand on l’interrogea sur la raison de leur apparition, il répondit alors : « Car les gens se sont éloignés de la langue arabe. »

Quant à l’imam ibn Taymiya – qu’Allah lui fasse miséricorde- il considérait l’apprentissage de la langue arabe parmi les obligations il disait :

« La langue arabe fait partie intégrante de la religion, et sa connaissance est une obligation, car la compréhension du Coran et de la sunnah est obligatoire, et ceci n’est possible qu’en apprenant la langue arabe ; toute chose nécessaire dans l’accomplissement d’une obligation devient aussi obligatoire. » (« Iqtida’a assirat » 1 :424)

Et voici Ibn Hazm qui exortait celui qui voulait apprendre le fiqh d’apprendre le nahou et la langue arabe il disait :

« Il convient à celui qui souhaite apprendre le fiqh, d’apprendre la nahou et la langue arabe, sinon il n’atteindrait pas le niveau et il ne lui est pas permis d’émettre des fatwas concernant la religion d’Allah. » (« Al ihkam » 1 :208)

Source extrait :

« اللغة العربية في نظر السلف الصالح

شبكة الألوكة

Traduction : L’équipe darataalibat

Cette entrée a été publiée le août 2, 2021, dans Sessions.

تقبل الله منا ومنكم

عيد مبارك

تقبل الله منا ومنكم

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


Toute l’équipe du merkez darataalibat vous souhaite une excellente fête de l’3id.

Profitez des ces bons avec vos proches.


Qu’Allah agrée nos œuvres, nous accorde la piété, nous guide, nous pardonne et nous facilite dans toutes choses.


حفظكن الله


Merkez-darataalibat

Cette entrée a été publiée le juillet 21, 2021, dans Sessions.

Fermeture 3id 2021

 بسم الله الرحمن الرحيم

ANNONCE FERMETURE 3ID AL ADHA 2021

A l’occasion de l’3id al adha, le merkez darataalibat vous informe de sa fermeture du Lundi 19 Juillet au Vendredi 23 Juillet inclus.

Les cours reprendrons à partir du Samedi 24 Juillet 2021.

Tous les cours seront rattrapés par la suite.

Nous rappelons également que les inscriptions annuelles externes pour les cours d’arabe et de coran débuterons à partir du Lundi 16 Août 2021.

Barakallahufikum

Qu’Allah vous préserve.

مركز دار الطالبات

Cette entrée a été publiée le juillet 12, 2021, dans Sessions.

Témoignage : « Je n’ai jamais eu pour objectif d’enseigner l’arabe pendant mes études… »

بسم الله الرحمن الرحيم

« J’ai commencé à étudier l’arabe dans les mosquées et auprès de sœurs arabophones pendant un ou 2 ans.

Par la suite, j’ai trouvé un institut qui proposait un programme sérieux.

J’étais déjà mariée avec un enfant, j’étudiais une fois par semaine, pendant 3 ans.


Lorsque j’ai voyagé pour ma hijra, j’ai étudié dans un merkez proche de chez moi pendant quelques mois.

J’avais déjà quelques bases en grammaire mais mon vocabulaire ne me permettais pas de comprendre correctement mes professeurs.


J’ai passé les niveaux avec des résultats satisfaisants, loin d’être excellents.

J’ai parfois refait certains niveaux et Allah m’a toujours permis d’avancer malgré tout.

On pourrait penser que refaire un niveau est une perte de temps….Je ne l’ai jamais vécu ainsi par la grâce d’Allah, au contraire je l’ai pris comme une opportunité qui s’offrait à moi.

Il m’arrivait de devoir étudier certaines règles de grammaire 2 ou 3 fois pour les comprendre.

Lorsque j’étudiais l’i3rab au départ, je ne comprenais rien du tout à ce que j’écrivais et je copiais ce que la prof écrivait au tableau pendant les corrections, je comprenais simplement le fonctionnement de la règle al hamduliLLAHI.

Je rassemblais les exercices d’i »rab dans un seul cahier afin de pouvoir revenir dessus pendant mes devoirs.

Par la suite j’ai intégré un grand merkez et j’ai passé tous les niveaux.

Mon cursus a duré environ 5 années, j’étudiais à un rythme intensif de 2h30 par jour.

Je n’ai jamais abandonné malgré les difficultés, je n’en ai jamais eu l’idée, mais j’avançais doucement.

Je remercie Allah pour cela.


Ce qui m’a beaucoup aidé est que je me mélangeais et discutais beaucoup avec les sœurs non-francophones, notre langue en commun était l’arabe et pour communiquer il fallait la pratiquer.

Nous nous rencontrions régulièrement et j’évitais les rassemblements où la langue parlée était le français uniquement.

Je n’ai jamais eu pour objectif d’enseigner l’arabe pendant mes études, je souhaitais simplement étudier pour ma religion.

Petit à petit, les sœurs francophones m’ont sollicité afin de les aider en leur donnant des cours.


Après avoir terminé mon cursus en langue arabe au merkez, j’ai étudié en ligne d’autres livres de grammaire, ainsi que l’histoire et la littérature arabe.


La langue arabe est vaste et à ce jour je continue à étudier al hamduliLLAHI, je remercie Allah pour ce grand bienfait, la science m’a permis de trouver l’apaisement dans dans ma vie pendant des épreuves très difficiles.

Les conseils que je peux donner à mes sœurs :


Renouveler sans cesse son intention et beaucoup remercier Allah pour ce bienfait qui est d’apprendre la science, en effet Allah nous a privilégiés parmi tant d’autres…


Il faut voir la langue arabe comme une clé qui ouvrira les portes du savoir.

Ne pas vouloir brûler les étapes et avancer petit à petit à son rythme, ne pas s’entêter à tout essayer de comprendre à la lettre près dès le début.


S’armer de patience car Allah vous ouvrira les portes de la compréhension.


Essayer de créer un cercle d’étudiantes avec lesquelles on parlera l’arabe, lire et écouter en arabe afin que l’oreille s’habitue, lire beaucoup le coran car cela aide énormément en langue arabe.

Ne surtout négliger AUCUN devoir parfois on pense qu’un devoir est facile ou facultatif … chaque devoir à une grande importance pour le suivi du cursus et permet de s’améliorer et de développer des compétences qu’on ne pas toujours développer en cours par manque de temps.

Le vocabulaire est très important pour ces élèves là car le travailler sérieusement et l’approfondir va beaucoup aider.

Ce que je peux me permettre d’ajouter, tout comme nous aimons et souhaitons que nos enfants apprennent leur leçon et fassent leur devoir…Il est souhaitable de l’appliquer à soi-même avant tout afin d’être un exemple et ne pas être parmi de ceux qui disent ce qu’ils ne font pas.

D’autre part, la science est parmi les plus grand bienfait qu’Allah accorde à son serviteur bien-aimé, on se doit d’être reconnaissant et remercier pour cela, avec la parole mais aussi avec les actes c’est à dire faire des efforts.

Il se peut que l’on traverse des périodes où des niveaux difficiles, il ne faut pas abandonner Allah est généreux et facilite beaucoup.

Qu’Allah nous accorde la sincérité et accepte nos œuvres. »

Une enseignante de langue arabe du merkez (حفظها الله)

مركز دار الطالبات

Etude des 4 califes رضي الله عنهم

Etude des 4 califes رضي الله عنهم

Ce nouveau moustawa inclus dans le tome 4 de Médine (études des textes) est une suite cohérente proposée après l’étude de la biographie du prophète صلى الله عليه وسلم présente dans le tome 3 de Médine.

Il fait parti des derniers niveaux du cursus langue arabe.

Vous y étudierez les 4 califes bien guidés ainsi que l’histoire de quelques-uns des compagnons رضي الله عنهم qui sont les meilleurs hommes et la meilleure génération après lui.

En effet, leurs efforts ont été une cause pour la propagation de l’islam dans différentes contrées et ce jusqu’à nos jours.

L’étudier en langue arabe donnera un aperçu et une compréhension plus authentique des récits puissés directement à la source incitant davantage à connaitre notre histoire islamique dont l’étude demeure souvent négligée.

Ces séances initierons aux phases importantes de leurs vies رضي الله عنهم .

Il sera un appui utile pour lire les biographies en langue arabe ou effectuer des recherches plus approfondies et détaillées par la suite.

Les textes seront abordés de façon sommaire d’un point de vue principalement linguistique et non-religieux.

Vous y aborderez les questions de compréhension en parallèle de l’étude des différents textes en utilisant divers supports.

Le programme détaillé est disponible sur le site du merkez.

Qu’Allah nous accorde une science bénéfique.

مركز دارالطالبات

Cette entrée a été publiée le mai 19, 2021, dans Sessions.