Archives

Un des meilleurs sites pour mémoriser le Coran

sitequrandarataalibat

(cliquez sur l’image pour accéder au site)

Les logiciels pour apprendre le coran sont nombreux par le grâce d’Allah, il est donc important de bien choisir.

  Connu sous le nom de « Ayat », le projet E-Quran est un outil particulièrement intéressant par sa simplicité et ses nombreuses fonctionnalités.

Il a été développé par l’université du Roi Saoud à Riyad.

C’est une version numérique du Coran disponible en 17 langues, aucune nécessité de téléchargement.

Les utilisateurs peuvent écouter les récitations d’un certain nombre de lecteurs célèbres.

Ayat est disponible sur toutes les plateformes et appareils, y compris Android , iPhone , ordinateurs de bureau et des ordinateurs portables , et peut être accessible par le biais d’un site Web soutenu par tous les navigateurs modernes.

Qu’Allah facilite l’apprentissage de son noble livre.

cropped-dar-at-taalibat.png

 

Ecrire des annotations sur le Coran, permis ?

 بسم الله الرحمن الرحيم

crayonapapier

Question :

Je suis enseignant de Coran dans une école élémentaire, et il m’arrive d’avoir besoin ou que l’étudiant ait besoin d’écrire sur la marge du livre du coran.

C’est une écriture quotidienne, est-ce que cela est permis ?

Sachant que ce livre du coran n’est pas conservé par l’étudiant à la fin de l’année ?

Réponse de Cheikh Ar-Râjihî :

Il n’est pas permis d’écrire sur le livre du coran.

Il n’écrit pas dessus mais sur une autre feuille.

Les feuilles sont très nombreuses et les cahiers également.

Il faut prendre soin du livre du coran, comment ne pas en prendre soin ?!

Tant qu’il est dans un bon état pour la lecture et qu’il n’est pas déchiré, il est obligatoire d’en prendre soin.

Et s’il n’en a plus besoin, il le donne à quelqu’un qui lui sera profitable, qui le lira, sinon il le laisse dans la mosquée.

Et s’il s’est déchiré, il faut le brûler ou l’enterrer dans un endroit pur.

copié de fatawaislam.com  (tirée de 3ilm char3i)


Question :

Est-il permis d’écrire certaines règles de tajwid au-dessus des versets sur le moushaf ?

Réponse de Cheikh Ibn Bâz :

Il n’est rien permis d’écrire sur le moushaf, il ne doit y avoir que la parole d’Allah.

Il ne faut pas écrire d’annotation, ni de signe de tajwid ou autre, car il est obligatoire de laisser le moushaf tel quel, et qu’il ne contienne que la parole d’Allah.

traduit par forum.daralhadith-sh.com (tirée de 3ilm char3i)

كتابة بعض الأحكام التجويدية فوق الآيات في المصحف
هل تجوز كتابة بعض الأحكام التجويدية فوق الآيات في المصحف؟
لا يجوز أن يكتب شيء، المصحف لا يكتب فيه شيء، مجرد إلا من كلام الله- جل وعلا-، لا يكتب حواشي, ولا علامات تجويدية ولا غير ذلك؛ لأن المصحف يجب أن يجرده، ويكون خالصاً لكلام الله- عز وجل
موقع الشيخ عبدالعزيز بن باز – كتابة بعض الأحكام التجويدية فوق الآيات في المصحف

http://www.binbaz.org.sa/node/11280

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî – الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي
Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn ‘Abdi-llâh Ibn Bâz – الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Je ne maîtrise pas les règles de récitation…

Question :

Je lis souvent le Saint Coran, mais je ne maîtrise pas les règles de sa récitation et je fais beaucoup de fautes en le lisant.

Est-ce que je commets ainsi des péchés ?

qouran

Réponse :

Il incombe au musulman d’apprendre la lecture littérale du Coran jusqu’à la maîtriser et de réciter autant qu’il peut le Coran comme il a été transmis d’après le Prophète (صلى الله عليه و سلم) et comme Allah – سبحانه و تعالى – le lui a révélé.

S’il récite le Coran lentement et répète à plusieurs reprises chaque mot jusqu’à atteindre la prononciation correcte, il recevra une double récompense, comme il l’a dit l’Envoyé d’Allah ( صلى الله عليه وسلم) :

« Celui qui récite le Coran en bégayant et qui trouve pénible sa lecture, aura une double récompense ».

Vous devez donc faire preuve de patience, lire lentement et répéter chaque mot à plusieurs reprises jusqu’à pouvoir le bien articuler; et si vous trouvez cette tâche pénible, sachez que cela augmentera votre récompense.

Mais, gardez-vous de hâter votre récitation du Coran sans tenir compte du fait qu’elle sera correcte ou pas; car, ainsi vous risquez de faire peu de cas des paroles d’Allah –  سبحانه و تعالى -.

Nous savons que ce Coran représente l’ensemble des paroles d’Allah, تعالى , qu’Il a prononcé comme nous les récitons avec les mêmes lettres et les mêmes désinences et que c’est Gabriel ( عليه سلم) qui l’a reçu d’Allah, l’Exalté- puis l’a fidèlement révélé au Prophète (صلى الله عليه و سلم), conformément à ce verset (traduction rapprochée) :

« Ce (Coran) ci, c’est le Seigneur de l’univers qui l’a fait descendre, et l’Esprit fidèle est descendu avec cela sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs, en une langue arabe très claire ». [Ach-Chu`arâ’: Les poètes 192-195]

Fatawâ Al-Fawzan, Nour `Ala Ad-Darb, Vol.1

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin ‘Abdillah Al Fawzan – الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Comment prononcer correctement la lettre  » ض  » ?

Point d’articulation de la lettre  »ض  »

Question : Quel est le point d’articulation de la lettre gutturale arabe le  » ض  » et comment est-elle prononcée lorsqu’elle est émise de son point d’articulation original ?

En effet, certaines personnes de chez nous, au Pakistan et en Inde, prononcent cette lettre comme suit : (Ghadwâd) ou (Adwâd) ou encore de manière qui avoisine la lettre  » د  » emphatique.

Ainsi, le son de cette lettre apparaît dans la parole suivante, du Très-Haut : ni des égarés. (En arabe : « Wa Lâ Ad-Dâlîn ») « و لا الضالين » comme suit : (Wa lâ Ghodwâllîn), (Wa Lâ Ad-Dawâllîn), (Walad-Dôllîn), respectivement.

D’autres encore parmi eux, prononcent cette lettre pareillement que la lettre  » ظ’’.

Sauf que la différence apparaît bien claire entre la prononciation de la lettre « ض  » et la lettre  » ظ' » en fonction du point d’articulation.

Ainsi, le premier groupe de gens a émis un avis selon lequel il n’est pas permis de prier derrière un imam qui fait partie de la deuxième catégorie ou du moins la rétribution et la récompense seraient amoindries.

O vous les savants de la vérité évidente, indiquez nous clairement comment prononcer correctement la lettre  » ض  « , tout en précisant la différence existante entre elle et la lettre « ظ’.

Aussi, veuillez trancher, du point de vue de la religion, le différend existant entre les deux groupes mentionnés ?

dod

Réponse : Premièrement, la lettre « ض  » se prononce par l’un des deux côtés de la langue, droit ou gauche, juste après le point de prononciation de la lettre  » ي  » et avant celui de la lettre  » ل  » près des molaires.

Le son  » ل  » est émis depuis la pointe de la langue vers l’avant de la bouche.

Quant au son de la lettre « ض « , ce dernier se trouve entre celui de la lettre  » د  » emphatique et celui de  » ظ ’  » à peu près.

La prononciation de la lettre  » ض  » de la manière précitée dans la question est incorrecte.

Deuxièmement, Celui qui peut prononcer la lettre « ض  » correctement en la faisant sortir de son point d’articulation correct est tenu de le faire.

Quant à celui qui se trouve incapable de rajuster sa langue pour prononcer correctement cette lettre ou d’autres lettres encore, il est religieusement excusé et par conséquent, sa prière est valable.

Cependant, il ne doit pas diriger une prière en commun, sauf si ceux qui prient derrière lui sont, à leur tour, comme lui ou moins que lui dans le niveau de la récitation.

Ce dernier est excusé au sujet de la mauvaise prononciation de la lettre  » ض  » et de la lettre  » ظ  » mais pas pour d’autres lettres que ces ceux-ci et ce, compte tenu de la proximité de leur point d’articulation et de la difficulté de discerner ces deux lettres dans la prononciation, comme l’affirment plusieurs savants dont Al-Hâfizh Ibn Kathîr dans son exégèse de la sourate Al-Fâtiha.
Qu’Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ’)
Membre Membre Vice-président du Comité Président
`Abd-Allah ibn Qa`oud `Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz