Les 2 sortes de fautes lors de la récitation

بسم الله الرحمن الرحيم

2fautes

La faute lors de la récitation du Coran sont de deux sortes

1 – La faute grave et évidente

C’est une faute qui se produit dans la prononciation des mots et qui déforme le sens. Il incombe à tout récitateur de s’en éloigner.

– C’est le cas lors de l’ajout ou de la suppression d’une lettre ,par exemple: le mot  » الرحيم  » ( Le Très Miséricordieux ), lorsque le lettre Ya  » ي  » est supprimée lors de la récitation, le mot devient  » الرحم  » ( l’utérus ).

– C’est aussi le cas lors de l’emphase d’une lettre légère que l’on doit délaisser, ou le contraire, par exemple: le mot  » عسى  » ( il se peut ), lorsque la lettre Sin  » س  » est emphatiquement prononcée lors de la récitation, le mot devient  » عصى  » ( il a désobéit ).

– C’est le cas également le cas lors de la modification des harakat ( voyelles ), par exemple: le mot  » َأنعمت  » ( tu as comblé de bienfaits ), lorsque le fatha  » َ  » est remplacé par un damma  » ُ  » lors de la récitation, le mot devient  » أنعمتُ  » ( j’ai comblé de bienfaits ).

Tout le monde remarque ce genre de faute, les spécialistes du tadjwid comme les gens du commun.

2 – La faute mineure et subtile

C’est une faute qui se produit dans la prononciation des mots, elle déforme ce qui est connu de la lecture, mais ne déforme pas le sens. Seuls les spécialistes du Tadjwid remarquent ce genre de faute.

– Comme l’absence de dissimulation du  » Noun as-Sakina  » ( نِْ ) dans le mot  » كنتم  » , ou le délaissement d’ al-Qalqala ( fort rebond de la lettre ) sur les lettres ou al-Qalqala doit être prononcée, ou l’exagération par la répétition de plusieurs Ra ( ر ) lors de la prononciation de cette même lettre.

Commettre ce genre de faute est détestable car celle-ci est contraire à la Sunnah.

Source : Livre « Les règles de tadjwid arabe/français. » Darataalibat


image

مركز دار الطالبات


 

Publié le novembre 15, 2019. Bookmarquez ce permalien.