Vous avez parfois du mal à prononcer quelques lettres de l’ alphabet arabe ?

بسم الله الرحمن الرحيم
السلام عليكن و رحمة الله و بركاته

Vous avez parfois du mal à prononcer quelques lettres de l’ alphabet arabe ?

dod

Une langue facile

Allah سبحانه وتعالى par Sa Miséricorde, a révélé le Coran pour nous en langue arabe,  langue la plus facile et la plus forte de toutes les langues, du simple fait qu’Allah l’ai choisit pour son dernier message, qui est le seul de tous qui s’adresse à l’humanité entière, contrairement à toutes les autres qui l’on précédé, comme il l’est dit dans les versets suivants :

إِنَّا أَنْـزَلْنَاهُ قُرْآنًا عَرَبِيًّا لَعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ 12/2 : On l’a fait descendre (révélé) un coran arabe afin que vous raisonniez !

إِنَّا جَعَلْنَاهُ قُرْآنًا عَرَبِيًّا لَعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ 43/3 : On en a fait un coran arabe afin que vous raisonniez !

La langue arabe est la langue la plus adaptée à un message qui est très large, facile et indépendant du temps, il parle de tous les aspects de la vie d’ici bas et de l’au-delà, avec une clarté et une simplicité infinies, tout en signalant des vérités scientifiques colossales, avec un style concis, précis et aisé.

Le Quran est composé de 114 sourates, qui sont constitués de 6000 versets, qui sont constitués de mots, qui sont constitués de lettres.

Les lettres sont donc les plus petits composants, 28 au total.

(Il faut savoir qu’il y a divergence à ce sujet, 29 lettres si l’on considère que le hamza et le alif  comme deux lettres, les deux ont  un son semblable mais se comportent différemment).

Pour cette raison, tous ceux qui veulent réciter le Coran, doivent savoir comment chacune de ces lettres ont été prononcées pendant le temps où le Coran a été révélée.

La science de Tajwid

علم التجويد ‘Ilm al-Tajwid est une science qui enseigne l’art de la prononciation du Quran el karim, comment donner à chaque lettres ses droits en fonction de son point d’articulation (مخرج) et en fonction de ses caractéristiques (صفات).

La base d’une bonne récitation

Voici les 28 (ou 29) lettres de l’alphabet arabe, il est regroupé par les lettres qui se ressemblent dans la forme.

ا ب ت ث ج ح خ د ذ ر ز س ش ص ض ط ظ ع غ ف ق ك ل م ن ه و ء ي

Alif;  Baa, Taa, Thaa; Jeem, H aa, Khaa; Daal, Dhaal; Raa, Zaay; Vu, Sheen; Saa d, Daa d; Taa , DHAA ; ‘Ayn, Ghayn; Faa, qaaf; Kaaf, Laam; Meem; Noon; Haa; Waw; hamza Yaa

Nous avons besoin de connaître le point d’articulation (مخرج) de chacune de ces lettres, et ses caractéristiques (صفات) .

La faute dans la lecture 

اللحن (al lahn) est l’erreur dans la lecture du Saint Quran.

On parle de lahn lorsque l’on dévie de la justesse dans la recitation.

Il y a deux types d’erreurs :

1) La faute évidente (grave) : اللحن الجلي (al lahn al djali)

C’est une erreur considérable ou évidente, qui va en opposition avec les règles essentielles de la langue arabe, elle peut changer ou non le sens de la phrase.

On parle de faute évidente lors du changement d’une lettre par une autre, ou bien d’une harakat par une autre (changement de voyelle vocalisée), c’est une erreur qui paraît evidente aussi pour les specialistes du tajwid que pour des non inities.

Ainsi les savants ont nommé ce genre de faute illicite et celui qui commet donc une faute grave, commet un pêché (Qu’Allah nous pardonne et nous facilite).
2) La faute subtile :اللحن  الخفي  (al lhan al khrafi)

L’erreur subtile ou imperceptible, n’est pas en opposition avec les règles de la langue arabe, elle ne change pas non plus son sens, mais elle intervient lorqu’elle est en désaccord avec une règle spécifique au tajwid.

Elle est appelé « el krafi » car seuls les initiés au tajwid peuvent percevoir cette erreur.

On parle de اللحن الخفي , lors de la négligence de certaines règles de lecture, tel l’abandon du madd, ou bien d’une règle de ikhfa, ou de ne pas faire la ghounna lorsque cela l’exige.

Les savants de la science du tajwid considèrent le lahn al krafiy comme étant makrouh (détestable).

Cependant, il existe tout de même une divergence à ce sujet car certains savants jugent aussi ce genre de faute haram mais à un degré inférieur que la faute grave.

Les preuves de son caractère obligatoire sont nombreuses.

Le but du Tajwid est donc de perfectionner la prononciation de toutes les lettres afin que nous puissions correctement réciter le Coran. L’objectif est non pas tant à mémoriser les règles, mais surtout à les appliquer correctement dans la récitation.

Apprendre par cœur la science des règles du tajwid, n’est donc bien sûr pas obligatoire,  et il est important de ne pas tomber dans l’excès dans cela, mais la correction pratique de la lecture en reste une obligation.

Il incombe donc à tout musulman de corriger sa récitation (en mesure de ses possibilités), pour qu’il ne tombe pas dans la faute grave lorsqu’il prononce les mots du Livre d’Allah.

و الله أعلم Et Allah est le plus Savant

Rédigé par l’équipe darataalibat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s