Archives

Que dois-je faire un an après avoir mémorisé le Qur’an ?

بسم الله الرحمن الرحيم

ماذا أفعل بعد سنة من حفظ القرآن؟

بعد سنة من إتقان القرآن ومراجعته، ليكن حزبك اليومي من القرآن حتى مماتك هو حزب النبي صلى الله عليه وسلم فقد كان يحزب القرآن سبعا، أي كل سبعة أيام يختم القرآن. قال أوس بن حذيفة رحمه الله سألت أصحاب رسول الله صلى الله عليه وسلم كيف تحزبون القرآن؟ فقالوا ثلاث سور، وخمس سور، وسبع سور، وتسع سور، وإحدى عشرة سور، وثلاثة عشرة سورة، وحزب المفصل من قاف حتى يختم. رواه أحمد. 

Que dois-je faire un an après avoir mémorisé le Qur’an ?

Après avoir maîtrisé l’apprentissage du Qur’an ainsi que sa révision pendant un an,

fais-en sorte que ta lecture quotidienne du Qur’an soit la même que le prophète صلى الله عليه وسلم et tiens-toi en jusqu’à la fin de tes jours.

En effet, le prophète صلى الله عليه وسلم avait l’habitude d’achever sa lecture du Qur’an tous les sept jours.

Awf ibn Hudheyfah -qu’Allah lui fasse miséricorde- dit :

« J’ai questionné les compagnons du prophète  صلى الله عليه وسلم sur la manière dont ils divisaient leur lecture quotidienne du Qur’an.

Ils répondirent alors : « Nous lisons d’abord trois sourates, ensuite cinq sourates, ensuite sept sourates, puis neuf sourates, puis onze sourates, puis treize sourates et enfin de sourate Qâf jusqu’à la fin. »

Rapporté par Ahmed.

أي في اليوم الأول يقرأ من سورة الفاتحة إلى نهاية سورة النساء،

وفي اليوم الثاني يقرأ سورة المائدة إلى نهاية سورة التوبة،

وفي اليوم الثالث يقرأ من سورة يونس إلى نهاية سورة النمل،

وفي اليوم الرابع يقرأ من سورة الإسراء إلى نهاية سورة الفرقان،

وفي اليوم الخامس يقرأ من سورة الشعراء إلى نهاية سورة يس،

وفي اليوم السادس يقرأ من سورة الصافات إلى نهاية سورة الحجرات،

وفي اليوم السابع يقرأ من سورة ق إلى نهاية سورة الناس.

C’est-à-dire que le premier jour, il lisait de sourate al Fatiha jusqu’à la fin de sourate An-Nissa.

Le deuxième jour, il lisait de sourate al Ma’idah (La Table Servie) jusqu’à la fin de sourate At-Tawbah. (Le repentir).

Le troisième jour, il lisait de sourate Yunus jusqu’à la fin de sourate an-Naml (Les abeilles).

Le quatrième jour, il lisait de sourate Al Isra’ (Le voyage nocturne) jusqu’à la fin de sourate Al Furqan.

Le cinquième jour, il lisait de sourate Ash-Shu’ara (Les poètes) jusqu’à la fin de sourate Ya-Sin.

Le sixième jour, il lisait de sourate As Sâffât (Les rangées) jusqu’à la fin de sourate Al Hujurât (Les appartements).

Le septième jour, il lisait de sourate Qâf jusqu’à la fin de sourate An-Nâss.

epitrecouverture

وحزب النبي صلى الله عليه وسلم جمعه العلماء في قولهم: «  فمي بشوق »  

فكل حرف من هاتين الكلمتين هو بداية حزب النبي صلى الله عليه وسلم في كل يوم. فحرف الفاء رمز لسورة الفاتحة يشير إلى أن حزبه في اليوم الأول يبدأ من سورة الفاتحة, وحرف الميم يشير إلى أن بداية حزبه في اليوم الثاني يبدأ من سورة المائدة وحرف الياء يشير إلى أن بداية حزبه في اليوم الثالث  يبدأ من سورة يونس, وحرف الباء يشير إلى أن بداية حزبه في اليوم الرابع يبدأ من سورة بني إسرائيل, والتي تسمي أيضا سورة الإسراء وحرف الشين يشير إلى أن بداية حزبه في اليوم الخامس يبدأ من سورة الشعراء, وحرف الواو يشير إلى أن بداية حزبه في اليوم السادس يبدأ من سورة والصافات, وحرف القاف يشير إلى أن بداية حزبه في اليوم السابع يبدأ من سورة قاف إلى نهاية سورة الناس. وأما تحزيب القرآن الحالي فهو من وضع الحجاج بن يوسف.

Les savants ont formé deux mots afin de se rappeler par quelle sourate le prophète

صلى الله عليه وسلم  débutait sa lecture quotidienne : (fami bichawq) فمي بشوق

Chacune de ces lettres représente la première lettre de la première sourate que lisait le prophète chaque jour.

En effet, la lettre (fâ) indique que le premier jour il commençait sa lecture par sourate al Fatiha, la lettre (mîm) nous rappelle que le second jour, il débutait par sourate al Ma’idah, la lettre (yâ) c’est pour nous rappeler que le jour suivant il lisait à partir de sourate Yunus, la lettre (bâ) nous indique que le quatrième jour, il commençait par sourate Banî Isrâ’il qui se nomme également sourate al Isra’.

La lettre (Shîn) nous indique que le cinquième jour, il débutait par sourate ash Shu’ara, la lettre (wâw) rappelle le début de sourate « wa ssâffât » qu’il lisait le sixième jour, enfin la lettre (qâf) nous renseigne que le septième jour, il lisait de sourate Qâf jusqu’à an Nâss.

Quant à la division du Qur’an que nous connaissons actuellement (en quart de hibz, hizb, juzz…) elle fut établie par Al Hujjâj ibn Yussuf.

« كيف أحفظ القرآن حفظا متقنا؟ »

فضيلة الشيخ د.عبد المحسن بن محمد القاسم
إمام وخطيب المسجد النبوي الشريف

 »Comment puis-je mémoriser le Qur’an parfaitement ? »

Par l’éminent savant : Abd’al Mouhsin ibn Muhammed abd’ al Qâssim
Imâm et prêcheur à la Mosquée sainte de Médine.

Traduction : l’équipe darataalibat

Cette entrée a été publiée le avril 9, 2020, dans Rappels Divers.

 »Très certainement, Nous vous éprouverons… »

بسم الله الرحمن الرحيم

Nous tenions à vous remercier pour l’enthousiasme et  l’engouement suscité par ce nouveau projet et ce malgré la situation actuelle.

À ce sujet, nous en profitons pour faire un petit rappel général :

Accrochez-vous fermement à vos cours même si cela peut paraître difficile pour certaines ( nous restons à votre écoute).

Quelques horaires de classes ont été exceptionnellement aménagés et des cours ont été basculés sur d’autres plateformes afin que le débit reste toujours performant.

bougierose

Accrochez – vous à vos cours car en temps d’épreuves nous avons tendance à les délaisser en pensant que cela allégera notre quotidien et cela n’est pas la voie de nos pieux prédécesseurs.

En temps de troubles, ils multipliaient les actes d’adoration et la recherche de la science en fait partie.

وَلَنَبْلُوَنَّكُم بِشَيْءٍ مِّنَ الْخَوْفِ وَالْجُوعِ وَنَقْصٍ مِّنَ الْأَمْوَالِ وَالْأَنفُسِ وَالثَّمَرَاتِ ۗ وَبَشِّرِ

الصَّابِرِينَ (155)

« Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits.

Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint :

Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons. »

(Sourate Al Baqara -verset 155/156)


مركز دار الطالبات

Cette entrée a été publiée le mars 19, 2020, dans Rappels Divers.

Une perle rare

بسم الله الرحمن الرحيم

Durant notre parcours dans l’apprentissage, il arrive que l’on trouve parfois certaines enseignantes trop sévères dues à leurs exigences envers leurs élèves.

On se plaint alors de tout le travail à fournir et des délais imposés.

Nous pensons inévitablement que celle-ci exagère.

Souvent par la suite, on se retrouve avec une autre enseignante qui est tout son contraire.

On se remémore alors la précédente et le mot  » sévère » n’est plus approprié.

On réalise alors souvent bien trop tard, lorsque ce bienfait nous a été enlevé qu’avoir une bonne enseignante est un rizq d’Allah.

Une perle rare.

Bookshelves in the library with old books 3d render 3d illustration

Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, enseigner est un vrai savoir faire à apprendre.

Cela nécessite un certain investissement et demande à celle qui transmet de faire son possible pour aider ses élèves à aller au maximum de leurs capacités.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Aucun de vous ne sera croyant jusqu’à ce qu’il aime pour son frère (1) ce qu’il aime pour lui même (2) ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°13 et Mouslim dans son Sahih n°45)

Avoir une enseignante sérieuse, pédagogue, investie et soucieuse de la réussite de ses élèves est assez rare de nos jours par manque d’expérience et surtout de formation.

Enseigner n’est pas juste transmettre un savoir, mais c’est aussi faire comprendre et faire aimer la science que l’on transmet pour permettre à l’élève de se surpasser dans ses études et d’apprécier ce savoir.

L’étudiante aura le plaisir de venir en cours, de faire ses devoirs d’apprendre ses leçons, et l’on pourra même dire qu’elle ressentira de la tristesse le jour ou elle manquera un cours ou devra arrêter complètement pour x raisons.

Nous remercions Allah 3azawajal de nous avoir razzaq de bonnes enseignantes durant nos études bien que celles-ci soient loin d’être achevés.

L’enseignante est la première à profiter des cours qu’elle donne puisque c’est une cause de révision et si la bonne intention y est, elle en aura une énorme récompense.

Selon ‘Oqba Al Ansari , le Messager d’Allah a dit: «Celui qui montre la voie d’une bonne action à l’égal du salaire de celui qui la fait. » [Muslim]

Comme nous vous l’annoncions précédemment, c’est un critère qui nous tiens énormément à coeur car nous connaissons et avons vécu l’expérience de la transmission.

On vous en reparle prochainement in sha allah.

مركز دار الطالبات

logonoir
Cette entrée a été publiée le mars 4, 2020, dans Rappels Divers.

Comment rectifier son coeur ?

بسم الله الرحمن الرحيم

Ibn l-Qayyim رحمه الله a dit:

« La lecture du Qur’ân avec méditation/réflexion/contemplation, est la base de la rectification du cœur »

‎قال ابن القيِّم رَحِمَهُ اللهُ تَعَاْلَىْ :

‎« فقراءة القرآن بالتفكر :
‎هي أصل صلاح القلب»

‎[مفتاح دار السعادة (١/ ١٨٧)]

qurandar

مركز دار الطالبات

Cette entrée a été publiée le janvier 27, 2020, dans Rappels Divers.

Apprendre et œuvrer (un bel exemple) 

بسم الله الرحمن الرحيم

Apprendre le coran est une des plus belles choses pour le musulman.

Surtout pour celui qui le comprend et l’applique.

 Cette science ne se résume pas uniquement à la mémorisation et la récitation mais le but ultime est de le mettre en pratique comme le faisait le prophète صلى الله عليه وسلم et nos pieux prédécesseurs (Qu’Allah soit satisfait d’eux).

Apprendre le coran en soi est une des plus nobles actions et est grandement récompensée, mais n’oublions que nous pouvons également œuvrer en parallèle en participants à des actions de bienfaisance comme aider les personnes âgées parmi sa famille et son entourage, aider les orphelins, les personnes seules et isolées, les plus démunis, rendre visite aux malades…ou simplement donner à manger à son voisin.

Le Quraan doit faire partie de notre quotidien en ayant un impact sur notre relation avec notre Seigneur, sur nos comportements et nos relations avec autrui ( famille; voisins, professeurs, enfants….).

C’est pour cela qu’aujourd’hui nous mettrons en valeur les gens de notre communauté qui oeuvre dans l’ombre  pour le bien de la oumma en essayant de mettre en pratique la science qu’ils ont acquissent.

Le projet de bienfaisance d’une de nos étudiantes nous touche particulièrement, raison pour laquelle nous tenions à vous en parler

 Ces actions aident les enfants démunis à apprendre dignement le coran en leurs apportant une aide matérielle (nourriture, vêtements coran…)

Cela doit être un rappel pour nous motiver et nous inspirer à faire de même selon nos capacités.

En savoir plus ICI

ou ci-dessous :

http://www.oummahsadaqa.com

Qu’Allah fasse que l’on soit une clé du bien et agrée nos œuvres.

L’équipe du merkez-darataalibat

Cette entrée a été publiée le septembre 11, 2019, dans Rappels Divers.