Archives

Éloigner les shayâtîn de la maison…

coran
« L’un des moyens qui contribuent à l’éducation, c’est de protéger le foyer avec le Coran, le dhikr, et la prière.
La lecture du Coran contribue énormément à éloigner les shayâtîn de la maison.
Il encourage la venue des anges et permet d’installer une ambiance de miséricorde, de sérénité, de bonheur et de paix intérieure dans toute la maison.
Nous pouvons dire la même chose pour le dhikr. »
– L’éducation des enfants à la lumière du Coran et de la Sunna, p. 46
| Écrit par ‘Abd E-Salâm Ibn ‘Abd Allah E-Sulaïmân et préfacé par shaykh Sâlih Ibn Fawzan Al-Fawzan

L’importance de noter au fur et à mesure

ConseilsL’importance de noter au fur et à mesure

Nous conseillons tout élève en langue arabe de prendre un bloc note et de noter au fur et à mesure de vos études les points qui vous posent problème.

Par exemple, là où vous faites souvent la même erreur, ou bien de noter ce que votre professeure aurait pu vous expliquer qui ne se trouve pas forcément dans le livre étudié, car chaque professeure apporte de sa science pendant ses cours et il serait dommage de perdre les conseils donnés ou les exemples cités uniquement car ils ne se trouvent pas dans le livre …

A vous donc, de prendre des notes et par la suite de les compléter en y ajoutant les numéros de page ou vous avez pu retrouver cette règle ou cette parole.

Par exemple en y citant un exemple à chaque fois.

Cela vous facilitera énormément dans vos recherches et vous pourrez les relire facilement en cas d’oubli ou de doutes et ainsi corriger vos erreurs petit à petit avec l’aide d’Allah تعالى

Voici un exemple de ce que vous pouvez faire :

و الله تعالى أعلم

Article rédigé par l’équipe du merkez-darataalibat.

cropped-bannieredar.png

Lire de courtes sourates du moufassal à la prière (obligatoire) du fajr est détestable

lever

بسم الله الرحمن الرحيم

« Et il est détestable de lire dans la prière du fajr de courtes sourates du moufassal (entre sourate alQaf et sourate an Nâs).

Cela est reprouvé sans excuse ou besoin.

Quelle est la preuve que cela est détestable ?

La preuve que c’est reprouvé est qu’Allâh a dit (traduction rapprochée) :

{et [fais] aussi la Lecture à l’aube, car la Lecture à l’aube a des témoins} (Sourate Le voyage nocturne verset 78)

Il a donc nommé le fajr par lecture : Cela montre donc qu’il faut que le Qur’ân y prédomine, que (la lecture du) Qur’ân y prédomine.

Donc s’il y lit des sourates courtes du moufassal, la lecture y sera infime et courte.

Et le verset est significatif que la lecture doit se prolonger au point que le Qur’ân y prédomine.

Ainsi, la lecture des courtes sourates du moufassal dans la prière du fajr est contraire au sens rapporté dans le verset.

Et que ce qui prédominait chez le Prophète صلى الله عليه وسلم était d’y allonger.

La majorité de ce qui est rapporté du Prophète صلى الله عليه وسلم est qu’il prolongeait dans la prière du fajr.

Sauf devant une cause fortuite. »


 Traduit et publié par cerclesciences.fr puis reprit sur le site 3ilm char3i

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî – الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي


cropped-bannieredar.png

Le saviez vous ? « La fourmi qui prenait de la nourriture « 

​​​​​​​بسم الله الرحمن الرحيم

Voici une très belle histoire du savant de Koufa, reconnu dans la grammaire arabe :

Al Kassa’i رحمه الله qui est décédé en l’an 189 de l’hégire.

Cheikh Ibn ‘Uthaymine رحمه الله a dit :

« Mon cheikh ‘Abderrahman Assa’di رحمه الله m’a raconté qu’al Kissa-i (l’imam dans la grammaire des gens d’al Koufa) a commencé à apprendre la grammaire arabe (annahw) et il n’y est pas arrivé.

 

mur

Et un jour il a vu une fourmi qui prenait de la nourriture et montait sur un mur et à chaque fois qu’elle montait, elle tombait.

Et elle a fait un grand effort et elle a réessayé jusqu’à ce qu’elle arrive à grimper le mur.

Al Kassa-i a dit : « Cette fourmi a fourni un grand effort jusqu’à ce qu’elle soit arrivée à son but. »

Et il a fait de grands efforts jusqu’à ce qu’il soit devenu un imam dans la grammaire arabe. »

Source : Kitab al ‘ilm de cheikh Ibn ‘Uthaymine

Article rédigé par l’équipe du Merkez – darataalibat